Lichens

Les lichens, actuellement classés dans le règne des Champignons, sont constitués par l'association d'un champignon et d'une algue microscopique, ou d'une cyanobactérie.

La lenteur de la croissance des lichens (0,1 à 10 mm par an) permet de les utiliser pour la datation de certains monuments historiques ou de moraines de glaciers.Les Lichens sont surtout utilisés dans la détection de la pollution car ils sont très sensibles à ce type de nuisances. Arnica Montana inventorie et étudie les lichens des Hautes-Alpes et organise des sorties d'initiation à leur reconnaissance.

Vous voulez en savoir plus sur ces végétaux ? téléchargez ce document

Comment se présentent ces végétaux ?

Photos de quelques lichens des Hautes-Alpes : cliquer sur une vignette pour activer l'affichage en mode galerie photographique.

Arnica Montana initie et participe à des actions de recherches dans le domaine des lichens, que vous pouvez découvrir dans la page actions de recherche.

Atelier détermination des lichens samedi 21 février 2015 de 9h30 à 11h30 à la MJC de Briançon.Observation microscopique de spores de champignons de lichens pour la détermination. Réalisation de coupes d’apothécies. Renseignements, inscription : C. Rémy (04 92 20 38 60, cr.remy@wanadoo.fr)

Un nouveau lichen dans les Hautes-Alpes

Nous avons trouvé efin août 2013 une espèce nouvelle pour le département des Hautes Alpes et très rare en France (ou du moins peu décrite) : Parmelia barrenoae. Il s'agit d'un lichen corticole sur  feuillus ou conifères (surtout sur troncs et grosses branches), acidophile, mésophile ou modérément xérophile, astégophile, photophile ou héliophile, peu ou pas nitrophile. Étages méso-, supra-méditerranéen, montagnard-méditerranéen et montagnard. Il s’agit d’une espèce très récemment décrite (publication dans “The Lichenologist”, 2005, volume 37 et connue , jusqu'à présent uniquement dans les Alpes de Haute-Provence