Actualités

Chute de la biodiversité


Le 30 octobre dernier, France info annonçait : « La Terre a perdu 60% de ses populations d’animaux sauvages depuis 1970,  Dans son dernier rapport Planète vivante, l'ONG WWF affirme que le rythme du déclin des espèces sauvages est aujourd'hui "100 à 1 000 fois supérieur à celui calculé au cours des temps géologiques" (https://www.francetvinfo.fr/animaux/la-terre-a-perdu-60-de-ses-populations-danimaux-sauvages-depuis-1970_3009153.html?fbclid=IwAR3frB2yDv1NkMIC9bpohZi6SOvZBen_yfTghhpwWLJIEy_Pda6kWqp91Uk).

Les Hautes Alpes sont-elles à l'abri de la perte de biodiversité ? Des estimations de populations d'oiseaux (dans le cadre du programme STOC, suivi Temporel des Oiseaux Communs) que nous avons réalisées à Névache (Hautes Alpes) montrent qu'il y a une diminution brutale du nombre d'oiseaux contacté (toutes espèces confondues) depuis 2002. Bien entendu il ne s'agit que d'un secteur localisé et il faut donc prendre ce résultat avec précaution. Mais d'autres suivis de populations d'oiseaux effectués par ARNICA MONTANA dans l'ensemble du Briançonnais montrent également une diminution du nombre d'oiseaux contactés (toutes espèces confondues). Ce sont donc des indicateurs qui vont dans le sens d'une diminution des populations d'oiseaux dans le nord des Hautes Alpes.Pour la flore, ce n'est pas plus rassurant puisque de nombreuses stations de plantes rares observées par les botanistes au début du siècle dernier n'ont pas été retrouvées récemment.