Actualités

Estimation de la pollution par l’ozone à l’aide de plants de tabac du Briançonnais

Données ARNICA MONTANA 29 juin au 6 juillet 2019


Augmentation des dommages foliaires attribuables à l’ozone qui atteint la deuxième moyenne la plus élevée pour toutes les stations (3,65%) depuis le début de l’étude.

Une forte augmentation des taches attribuables à l’ozone est notée sur le secteur de l’hôpital (IDF =8,41) qui reste en tête des stations les plus touchées (deuxième valeur la plus élevée depuis le début de l’étude), suivi par la station de Villard St Pancrace (IDF = 4,24, certaines feuilles ont près de 50% de surface tachée) où l’on note les pourcentages de taches le plus élevés depuis le début de l’étude.  En troisième position arrive la station de Pont de Cervières (IDF = 2,83) suivie de près par celle de Mas de Blais (IDF = 2,26) dont la valeur est la plus élevée depuis le début de l’étude.

Les feuilles de tabac de la station du centre-ville ont été très peu tachées (IDF = 0,52). En fait les feuilles de cette station sont recouvertes d’une poussière noirâtre collante due aux travaux de réfection de la chaussée, ce qui a certainement perturbé la physiologie des tabacs (émission importante de poussières lors du rabotage de la route).

A noter que depuis le début de l’étude (1 juin), aucune tache n’a été notée sur les feuilles de tabacs plus résistants à l’ozone (tabacs témoins) ce qui permet d’attribuer à l’ozone les taches caractéristiques relevés sur les feuilles des autres tabacs.

IDF = Indices de dommages foliaires attribuables à l’ozone. Il s’agit de la moyenne, en pourcentages, de surface des taches dues à l’ozone sur les feuilles.